Au sud de la péninsule arabique, un gigantesque plateau, le Jol, qui avant l’humanité reposait dans les océans s’élève aujourd’hui à plus de 1500 mètre d’altitude. Le fond de la mer est devenu calcaire et les eaux ont cisaillé des vallées. Des cours d’eau y donnèrent la vie et les bédouins purent ici trouver repos à leur nomadisme et ainsi se sédentariser dans un cadre exceptionnel. Freya Stark lors de son voyage dans l’Hadramaout en 1935 parle de « plaisir inattendu et subtil, sel même de la vie, récompense ceux qui, après la traversée du Jol, se tiennent sur le rebord de la falaise et regardent, en bas, le Wadi Doan. »

    Texte (1000 – 1500 mots) et reportage photo complet, sur demande.