Les colons francais ont amené le rugby dans l’ile au début du XXe siècle. Dès les années 20, on recensait un embryon de rugby malgache, né du désir des jeunes autochtones de pratiquer ce jeu du ballon ovale dont ils n’étaient que les spectateurs, notamment au stade de Mahamasina, le plus important de la Grande ile. De retour dans les bas quartiers, ils ont développé un style original, très affranchi des règles et de la rigueur anglaise d’origine. À la longue, les Francais ont intégré les Malgaches dans le jeu et un rugby plus académique a pu se développer dans l’ile. Aujourd’hui, Madagascar possède plusieurs clubs, un championnat et une fédération nationale de rugby à XV – le jeu se pratique aussi à XIII ou à 7. Dans les quartiers défavorisés, le rugby reste un sport populaire, joué par de très jeunes enfants, parfois dès 7 ans. Il faut voir le sérieux de ces rugbymen de fortune lors des entrainements pour se rendre compte de leur détermination. Les meilleurs d’entre eux rejoindront peut-être les fameux « Makis », Équipe nationale de Rugby de Madagascar, finaliste de la coupe d’Afrique des Nations de Rugby en 2005 et 2007… Quelques-uns peuvent même rêver d’un recrutement, dans un club en France ou chez le grand voisin géant du rugby, l’Afrique du Sud.

    Texte (1000 – 1500 mots) et reportage photo complet, sur demande.