L’ile abrite près de 12 000 espèces de plantes, dont 80 % sont endémiques. Son isolement explique sans doute l’évolution originale des espèces actuelles. Le bush du grand sud reste le joyau de la flore malgache. Il est constitué d’une végétation basse, dense, épineuse et xérophile, bien adaptée à un climat aride – moins de 500 mm de pluie par an. On y trouve diverses espèces de baobabs, l’emblème de l’ile mais aussi une forêt d’épineux qui abrite encore une grande quantité de plantes médicinales, connue des autochtones, que les botanistes du monde entier viennent étudier afin d’en percer les mystères.

    Texte (1000 – 1500 mots) et reportage photo complet, sur demande.