Depuis des siècles, dans un environnement de rivières et de forêts, s’est développé un style architectural et artistique appelé style Nikko. Cette époque débute sous l’ère des shoguns Tokugawa durant la période Edo. En symbiose avec leur environnement, ces sanctuaires shintoïstes et temples bouddhistes ont évolué en harmonie. La créativité des architectes et des artistes s’y révèle d’une manière singulière. Ici la nature semble veiller depuis des siècles sur ce site majeur et sacré de l’archipel nippon, dans la pure tradition japonaise.

    Texte (1000 – 1500 mots) et reportage photo complet, sur demande.