L’ile de Siberut, dans l’archipel des Mentawai, au large de la côte ouest de l’ile de Sumatra en Indonésie, est la patrie des « hommes fleurs ». C’est une ile couverte de jungle primaire. Une forêt comme tant d’autres en Indonésie, dense et souvent impénétrable, ultime refuge des dernières sociétés primitives de l’archipel indonésien. Ils vivent en symbiose avec la nature et les esprits qui les entourent. Depuis plus de 3000 ans, les mentawais vivent ainsi et les « hommes fleurs » communiquent avec les âmes, les ancêtres, les esprits afin de chasser les forces maléfiques pour préserver l’équilibre et le bonheur de la communauté.
    Et pourtant, sous la dictature de Soeharto et sa politique forcée d’acculturation menée au nom de la modernisation, leurs traditions furent rudement réprimées, bouleversant leur mode de vie. Puis vint l’industrie du bois qui s’implanta sur l’ile et entama sa déforestation. L’habitat et la culture des mentawais étaient voués à disparaitre. Depuis la démission de Soeharto en 1998, la pression des autorités s’est relâchée et les iles Mentawai ont acquis depuis le statut de kabupaten (département) en 1999 et bénéficient désormais d’une certaine autonomie. L’identité mentawai renait progressivement.

    Texte (1000 – 1500 mots) et reportage photo complet, sur demande.