En Inde, toutes les boites à bijoux des coquettes renferment de petits bracelets colorés : les bangles (bracelets en anglais). Les Indiennes utilisent des ornements très nombreux et variés pour mettre en valeur leur beauté. Les bangles sont, pour toutes les femmes et à tous les âges, les bijoux indispensables. Dans tous les bazars des villes indiennes, des stands de rue aux magasins huppés, le bangle affiche un immense succès. Il y en a pour tous les styles et toutes les bourses. Les plus beaux sont ceux que la mariée porte le jour de son mariage. Ils sont généralement en verre et une légende dit que la lune de miel se terminera lorsqu’ils se seront tous brisés. Pourtant, malgré cet engouement, le bangle ne date pas d’hier. Ce n’est pas un phénomène nouveau comme en France où les petits bracelets ont un succès grandissant. En effet, des archéologues ont récemment retrouvé des bangles issus des civilisations anciennes de la vallée de l’Indus, datant de 2500-1750 av. J.-C. Les bangles font partie de l’identité indienne. Ils sont une déclinaison des bracelets tribaux que portent encore les femmes issues de diverses ethnies du Rajasthan ou d’autres régions du pays. Les bangles peuvent être fait de différentes matières (métal, verre, laque, argent, or incrusté de diamants…) et diffèrent d’une région à l’autre (Bengal, Gujarat, Punjab…).

    Texte (1000 – 1500 mots) et reportage photo complet, sur demande.