Le Cotentin est une région francaise à part. Plus généralement, la région qui l’englobe : la Normandie a toujours eu un statut particulier de par son histoire notamment, qui lui a permis de développer une culture qui lui est singulière. Cette culture différente s’est développée en particulier grâce aux liens qui unissent la Normandie et les iles britanniques et anglo-normandes toutes proches. Le Sentier des Douaniers fut créé sous la Révolution Francaise. Ce chemin longe le littoral à partir de Querqueville, à quelques kilomètres au nord de Cherbourg, jusqu’à Surtainville en faisant le tour du cap de la Hague. Il avait pour but la surveillance des côtes par les douaniers. Ceux-ci étaient chargés de lutter contre la contrebande de tabac importé des iles Anglo-Normandes (Aurigny et Alderney notamment). Les paysans normands participaient à ce commerce illégal afin d’améliorer leurs trop maigres revenus. Ils entreposaient alors la marchandise dans des caches disséminées un peu partout aux alentours du littoral et que l’on peut encore découvrir par hasard, notamment sur le Sentier des Douaniers. Aujourd’hui, les paysans-contrebandiers ont été remplacés par des trafiquants de drogue. Avec ses 80 kms de tracé sinueux, le Sentier des Douaniers présente une grande variété de paysages. Le littoral est d’ailleurs protégé afin de préserver cette diversité de toutes constructions. Le chemin est tracé entre blockhaus de la seconde guerre mondiale, phares, ruines mystérieuses et petits ports pittoresques dont Port Racine, le plus petit port de France, construit par le corsaire Francois-Médard Racine dans les années 1810. Bref, le sentier des Douaniers permet au marcheur de découvrir une région de la France profonde, isolée et chargée d’histoire.

    Texte (1000 – 1500 mots) et reportage photo complet, sur demande.