De nombreux couvents et monastères datant pour certains du XVe siècle offrent aux visiteurs une facon de voir la Corse sous un angle plus spirituel que d’ordinaire. Ces couvents sont souvent intimement liés à l’histoire de cette « ile de beauté ». Une invitation à découvrir son histoire complexe soumise aux diverses influences des envahisseurs : arabes, grecs, génois, anglais, romains mais aussi aux ordres franciscains et dominicains qui dominèrent la vie religieuse de l’ile.
    Aujourd’hui par soucis d’autofinancement, certains de ces couvents proposent le gite et le couvert. Le visiteur n’est pas obligé de suivre toutes les règles monastiques, simplement d’observer un minimum de silence pour ne pas troubler la vie des moines. Ils sont pour la plupart retirés dans les terres avec la mer ou le maquis à l’horizon, des panoramas souvent grandioses toujours propices à la méditation. Dans la partie ouest de l’ile, les couvents de Vico, Corbara, Marcasso ou Calacuccia et Sainte Hyacinthe au nord de Bastia proposent le gite et le couvert. Une formule originale pour découvrir ou redécouvrir la Corse. Chaque couvent a sa propre histoire, parfois tourmentée. Suite à la révolution francaise les moines furent expulsés et abandonnèrent ces couvents. Certains ne retrouvèrent leur vocation que beaucoup plus tard. Les processions sont encore les temps forts de la vie religieuse en Corse comme la procession de la maintenance des confréries à Corte, ou celle de la Sainte Rectitude à Calenzana.

    Texte (1000 – 1500 mots) et reportage photo complet, sur demande.