. $paramimg[3] .. $paramimg[3] .. $paramimg[3] .. $paramimg[3] .. $paramimg[3] .

    . $paramimg[3] .. $paramimg[3] .. $paramimg[3] .. $paramimg[3] .. $paramimg[3] .

    Avec plus de 8900 machines à sous et 3277 tables de jeux, en constante progression, la ville de Macau est devenue, en quelques années, LA ville du jeu devant la mythique Las Vegas aux Etats-Unis. Les revenus bruts des casinos auraient, selon une enquête, augmenté de 50% pour le premier semestre 2012. Les jeux de hasard se portent bien, pour l’instant, à l’image de l’économie chinoise. A cette ferveur soudaine, la loi en vigueur en Chine (hors Macau) interdisant officiellement les jeux d’argent (hors Ma-jong et courses de chevaux) peut fournir un des éléments de réponse.
    L’ancienne colonie portugaise au charme romantique et désuet s’est prise dans la spirale infernale du jeu. Chaque week-end « le Lisboa », le « Sand » ou le dernier né le « Venetian » (2 milliards d’euros d’investissement) rivalisent d’ingéniosité pour attirer des nouveaux clients : expositions, concerts, décors kitchissimes… Chaque jour les visiteurs affluent et le week-end la ville semble imploser avec un triplement d’affluence… Visite au cœur d’une ville à bout de souffle.

    Texte (1000 – 1500 mots) et reportage photo complet, sur demande.