En Chine, pendant des siècles, la route du thé et des chevaux reliait les plantations du sud de la province du Yunnan au Tibet. Du thé de la région de Darjeeling en Inde s’échangeait contre de farouches chevaux tibétains. Après l’avènement de la République Populaire, le commerce a cessé et la région a entamé son déclin. Le village de Shaxi, située au cœur de la province du Yunnan a miraculeusement été épargné par la révolution culturelle et placé récemment sous la surveillance du Fond mondial du Patrimoine. Shaxi abrite les plus beaux vestiges de cette épopée, ainsi que les derniers témoins vivants du temps des caravanes. Rencontre avec les deux derniers chefs caravaniers de Shaxi…

    Texte (1000 – 1500 mots) et reportage photo complet, sur demande.