Les Rohingyas, minorité ethnique musulmane de l’Ouest birman d’origine bengali, subissent la tyrannie de la junte birmane au pouvoir depuis une cinquantaine d’années. 750 000 d’entre eux vivent en Birmanie tandis que 400 000 autres ont fui au Bangladesh au fil des ans. La junte militaire ne leur a jamais pardonné d’avoir servi l’armée britannique lors de sa conquête de la Birmanie à la fin du 19e siècle. Depuis l’indépendance de la Birmanie en 1948 ils sont persécutés : bombardements, massacres, viols, travaux forcés… Depuis le soulèvement populaire et la révolte des moines de septembre 2007, la persécution des Rohingyas s’est accentuée. Ces dernières années, des milliers de boat people ont fui vers la Malaisie ou l’Indonésie.

    Texte (1000 – 1500 mots) et reportage photos complet, sur demande.